Siège auto ? ☞ Tests ✓ Avis ✓ Comparatifs ✓

Famille
5 (100%) 1 vote

Promo Siège auto : les meilleures offres du moment

Réussir le pari d’investir dans un siège auto confortable pour votre enfant repose sur la connaissance que vous avez des critères de choix de cet allié du bébé lorsque vous vous déplacez en voiture. On conviendra tous facilement de ce que le bébé est l’élément principal à prendre en considération pour faire votre choix, mais il y en a-t-il d’autres ? Sont-ils moins importants ?

Pour ce qui concerne l’enfant, sa taille et son poids sont les deux facteurs à considérer. En effet, il existe plusieurs catégories de siège auto, et elles ne sont pas adéquates pour tous les enfants non plus. Pour vous retrouver dans cette petite marre d’interrogations, il faut se référer aux normes i-Size (R129) qui répertorie les siège en tenant compte de la taille des enfants et de la norme ECE R44/04 qui les classe en fonction de leurs poids. Ce serait déjà un grand pas vers le confort de votre nourrisson si vous arrivez à tenir compte de ces aspects. Mais ce n’est pas tout, comme on l’a déjà fait remarquer.

La prochaine question à laquelle il faudra essayer de répondre est la suivante : quel siège auto enfants serait véritablement compatible avec le type de véhicule que vous avez ? Il faut avant tout que votre bout de chou soit confortablement installé. En d’autres termes, une fois le siège choisi en tenant compte des normes ci-dessus citées, vous devez vous assurer qu’il est compatible avec votre automobile. Si ce n’est pas le cas, il sera toujours préférable d’en changer, la sécurité de votre enfant doit être une priorité.

Lors du choix du siège auto, vous devez également tenir compte de sa facilité d’utilisation. C’est également un paramètre important si vous êtes amené régulièrement à effectuer des déplacements avec votre bébé à bord de la voiture. Et dans ce contexte, s’encombrer d’un siège difficile à défaire ou à mettre en place pourrait vous ralentir, et ce facteur pourrait jouer sur vos humeurs, et par ricochet sur le bien-être de votre bébé.

Votre budget reste aussi un facteur non moins important. Ne visez pas un siège auto qui va au-delà vos capacités financières.

Quel que soit le siège auto que vous allez choisir, veillez à ce qu’il soit homologué, qu’il soit neuf et plus important encore, consultez le crash test avant de prendre une décision définitive. Ce sont là les critères important dont vous devez tenir compte dans le choix du siège auto pour votre enfant.

Notre Siège auto coup de cœur ❤

Mycarsit Siège Auto et Rehausseur, Groupe 1/2/3 (de 9 à 36 kg), Bleu
230 Commentaires
Mycarsit Siège Auto et Rehausseur, Groupe 1/2/3 (de 9 à 36 kg), Bleu
  • Fabrication 100% Française (Rhône Alpes) - Certifié en France selon réglement normes ECE R44/04 - Récompensé de 3 étoiles Tests ADAC/TCS
  • Groupe 1/2/3 - Pour les enfants de 9 à 36kg (jusqu'à  12 ans environ) - Siège Auto face à la route : avec harnais de 9kg à 18kg (Groupe 1), sans harnais de 18kg à 36kg (Groupe 2/3)
  • Housse Maxi Confort - Accoudoirs - Appuie-tête rembourré et ajustable en hauteur - Harnais 5 points - Guide ceinture intégré - Il s'adapte à tous les véhicules munis de ceinture de sécurité 3 points
  • Poids du Siège Auto : 4,5 kg - Dimensions : L500 x l450 x H685 - Garantie de 2 ans
  • SAV joignable par téléphone du Lundi au Vendredi de 08h30 à 12h et de 14h à 17h

Top 10 des Sièges auto

Les différents types de siège auto

En dehors des aspects sus citées, il y a aussi le type de siège auto qui peut influer sur votre décision. Il peut être question du design ou de la valeur pratique du matériel. Voici les cinq types de siège auto que vous pouvez trouver sur le marché.

  • Siège à coque ou à nacelle

Il s’agit, en effet, des sièges classiques. Seulement, il en existe sous deux formes. La nacelle permet une installation horizontale sur deux sièges du véhicule, tandis que la coque est celle qui favorise une installation du siège du bébé dos à la route. Les deux s’installent sur des poussettes.

  • Les sièges auto évolutifs

Ils sont conçus pour s’adapter à la croissance de l’enfant. Cependant, pour un usage complet, il faut se doter d’une nacelle ou d’une coque. L’avantage avec ce type de siège, c’est que le bébé n’est pas vraiment embêté par les déplacements entre le véhicule et les lieux où vous vous rendez.

  • Siège à bouclier d’impact

La plupart des sièges auto pour enfant les mettent dos à la route. Mais à partir d’un certain âge, cela n’est plus possible. C’est à ce moment qu’un siège auto à bouclier d’impact peut s’avérer idéal pour la sécurité des plus jeunes. Ceux-ci disposent de harnais, et de bouclier dont le rôle est d’absorber le choc en cas de collision. Le bouclier est retenu par le harnais pour empêcher l’enfant de sortir de son siège.

  • Siège rehausseur

Ce type de siège auto pour enfants est équipé d’une ceinture 3 points. Il s’agit là d’une ceinture pour personne adulte. A priori, ce type d’équipement n’est donc pas vraiment recommandé pour les enfants. C’est la raison pour laquelle il est conseillé que l’enfant ait atteint ses 10 ans ou qu’il en soit proche avant d’opter pour ce type de siège auto, dont l’usage prématuré peut porter atteinte à sa morphologie.

  • Siège auto pivotant

Dans la famille des sièges auto pour enfant, le siège pivotant est le dernier né. Il embarque une nouveauté, celle de permettre au siège, grâce à un système de pivot, d’optimiser les conditions de sécurité du bébé pendant les voyages.

Facilité d’utilisation et ergonomie

La facilité que vous pouvez éprouver dans l’usage d’un siège auto pour enfant repose déjà sur le fait de vous procurer un siège compatible avec son véhicule. Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour installer le siège de votre nourrisson. Par exemple, il est possible de faire usage des ceintures de sécurité.  Mais dans ce cas, il est fortement recommandé de garder un œil sur l’enfant, dans la mesure où ce type d’installation met beaucoup plus l’accent sur la souplesse.

Lorsque l’enfant n’est pas encore d’un certain âge, l’installation se fait dos à la route pour des raisons de sécurité. En effet, dans les premiers mois de son évolution, la tête de l’enfant est plutôt lourde, ce qui a pour conséquence de fragiliser des zones sensibles comme la base du cou. Avec cette installation, en cas de choc, l’enfant est juste propulsé dans le siège du véhicule, le préservant de tous dommages physiques violents.

C’est le principe inverse quand votre enfant a atteint une certaine maturité physique. Il est alors placé face à la route mais retenu dans son siège par un harnais et un bouclier pour les sièges qui en ont. En cas de choc, ce sont ces dispositifs qui le maintiennent dans le siège.

Un autre système de montage du siège auto pour enfant qu’il faut connaître pour se faciliter l’usage est celui dit Isofix. C’est un système qui se met en place grâce aux pinces qui sont présentes dans les sièges des véhicules. Ce système est réputé stable et plus solide que la ceinture de sécurité ordinaire de la voiture. Pour ce qui est de l’ergonomie du siège auto pour enfants, elle peut facilement aller bien au-delà de la garantie proposée par les concepteurs ou les vendeurs. Celle-ci peut être de un ou deux ans.

Confort

Il est plus que certains que les fabricants de siège auto font un maximum pour que les produits proposés aux parents puissent permettre d’installer confortablement leurs enfants dans les véhicules. Cependant, le confort des tout-petits dans leurs fauteuils ne dépend pas exclusivement de cet aspect-là. Il y a quelques notions de base dont les parents doivent être au fait pour ne pas influer négativement sur la santé physique de leurs enfants.

On notera dans un premier temps la durée. Des débats ont cours régulièrement sur le sujet sans apporter une véritable clarification. Il existe tout de même un fond commun à tous les arguments. En effet, un maintien trop prolongé de votre enfant dans son siège auto pourrait facilement lui nuire, surtout s’il est vraiment jeune. Certains spécialistes estiment qu’un enfant ne devrait pas passer plus de trois heures dans son siège, d’autres évoquent dix heures comme limite à ne pas franchir. En tout état de cause, on retiendra que tant que votre enfant dort, il n’y a aucun problème. C’est quand il est en éveil que le temps prend toute son importance. Cependant, il serait plutôt intéressant de faire de temps à autres des arrêts pour détendre un peu votre enfant.

En outre, il faut savoir avec exactitude dans quelle position mettre les nourrissons. En effet, la colonne vertébrale d’un enfant est très fragile, notamment dans la zone du cou. Si vous le mettez dans une position couchée, vous risquez de faire constamment remonter son flux gastrique. La meilleure des positions du bébé dans un siège auto est celle semi allongée. Cela permet de répartir l’ensemble de son poids sur tout le long de son dos afin d’éviter toute déformation. A ce propos, toute déformation de l’axe vertébrale d’un enfant en jeune-âge mettra toujours au moins une année avant de se corriger. Il faut donc savoir comment installer son enfant dans son siège pour lui apporter tout le confort possible.

Évolutivité

Les sièges-auto sont diversifiés. Pour des questions évidentes de sécurité, les fabricants ne ménagent aucun effort pour proposer de nouveaux accessoires censés garantir la sécurité des enfants. On trouve donc sur les sièges de dernière génération des accessoires comme ceux-ci :

  • Le passe ceinture intégré: Il  s’agit d’un nouveau dispositif de sécurité qui a pour rôle de minimiser les impacts sur la nuque de l’enfant en cas de choc frontal du véhicule.
  • Protections latérales renforcées : Ce dispositif de sécurité a été proposé suite à une étude qui a révélé les points du corps de l’enfant qui sont les plus à même de recevoir des chocs en cas d’accident. Il s’agit entre autres de la tête, des épaules mais aussi du torse. Les protections latérales ont pour rôle de procurer une sécurité maximale sur ces parties de son corps.
  • Languette de protection ventrale : Nous avions déjà fait savoir ce que c’est que la ceinture de sécurité à 3 points, et nous avons précisé qu’elle est destinée à la personne adulte. C’est sur elle que se base la languette de protection ventrale qui apporte ainsi un quatrième point de protection à cette ceinture. Ce nouveau point est destiné à réduire les chocs qui pourraient subvenir au niveau du ventre de l’enfant en cas d’accident. Le dispositif ne porte pas atteinte aux mouvements de l’enfant qui peut toujours se mouvoir dans son siège-auto.
  • Le système de harnais interactif : Il s’agit ici d’un système un peu plus sophistiqué que les précédents. Ce harnais est équipé d’un système d’alarme sonore et lumineux qui vous informe dès qu’il y a un problème dans l’installation de votre enfant. Il est aussi possible d’ajuster la tension du harnais pour davantage de confort.
  • Le système de pivot : Plus récent encore que les autres, il est plus axé sur l’apport du confort. Pour ce qui est de la sécurité, les avis restent un peu diversifiés.
  • Protecteurs latéraux : Ce type de protection a été pensé dans le but de protéger l’enfant d’un éventuel choc latéral. En effet, le système absorbe et disperse la force d’impact que pourrait recevoir l’enfant en cas de collision. Dans ce genre de situation, ce sont les enfants qui sont les plus exposés, et ce dispositif leur offre une protection maximale.

Les crash-tests

Avant de prendre la décision d’acheter un siège auto pour un enfant, il est important de consulter un crash-test. Cependant, on peut être légèrement surpris de la diversité des notes attribuées au matériel quand on passe d’un site à un autre. Cela à une explication toute simple. Mais bien avant d’en arriver à cette explication, il faut comprendre que les tests proviennent de la même source. Il s’agit de l’ICRT (International Consumer Research and Testing). Elle réalise les tests en ajout de ceux effectués avant homologation. L’ICT est représentatif de 40 pays et a son siège à Bruxelles, en Belgique. Les tests que vous aurez à consulter quel que soit le site, proviennent donc de l’ICRT.

Pourquoi les notes diffèrent d’une plateforme à une autre ? Tout simplement parce que les appréciations des résultats des tests ne sont pas les mêmes. En effet, alors qu’un siège auto pour enfant aura plus que la moyenne sur un site et qu’il sera recommandé, sur une autre plateforme sa note sera peut-être trop juste. Par conséquent, le produit ne sera pas recommandé. Ceci est d’autant plus possible que les tests prennent en compte plusieurs aspects de la marchandise.

En effet, un test de siège auto prend en compte quatre points. Il y a la sécurité à hauteur de 50 % de la note finale. La sécurité intègre à elle seule trois aspects : la collision frontale, la collision latérale et la stabilité du matériel sur le siège arrière du véhicule. Le deuxième point, est relatif à la facilité d’utilisation qui est notée à 40 % de la note finale, puis l’ergonomie et le confort qui en sont pour 10 %. Le dernier point n’est pas pris en compte dans l’évaluation de la note, mais n’est pas non moins important. Il s’agit de la teneur en substances nocives.

Quand changer de siège auto ?

Le rôle du siège-auto pour enfant est de préserver ce dernier en cas de choc. Cependant, cette sécurité ne sera pas toujours assurée si le siège, à partir d’un certain moment, n’est pas remplacé par un autre plus adéquat. La question est donc de savoir à quel moment il faut changer de siège auto à l’enfant. Essentiellement trois points sont à prendre en compte.

  • Lorsque la tête de votre enfant n’est plus vraiment sécurisée, vous devez, à partir de ce moment, comprendre qu’il est temps de passer à un autre siège. Le siège dans lequel il est n’est plus pour sa taille.
  • Un autre point qui devrait aussi attirer votre attention, ce sont ses épaules. En effet, le harnais de chaque siège auto est prévu pour ne pas excéder une certaine hauteur. Si vous constatez que les épaules de votre enfant dépassent le harnais, changez de siège.
  • Les sièges sont aussi fabriqués pour supporter un certains poids, celui-ci varie en fonction de l’âge de l’enfant aussi. Essayez donc de consultez la fiche pratique qui accompagne votre siège auto pour savoir à partir de quel poids il ne sera plus compatible avec votre enfant. Vous pouvez tout aussi consulter le paragraphe ci-dessous pour vous faire une idée.

Le groupe 0+, Le groupe 1, Le groupe 2/3

  • Le groupe 0+

Il s’agit des sièges auto destinés aux nouveau-nés. Pour être plus précis, il faut prendre en compte des enfants dont le poids va jusqu’à 13 kilos. Au-delà de ce seuil, il faut prendre des sièges de la catégorie suivante. On parle dans ce cas du groupe 0+/1. C’est presque le même gabarit, sauf qu’ici le poids peut aller jusqu’à 18 kilos.

  • Le groupe 1

Ce groupe-ci concerne les sièges auto capables de supporter des poids qui vont de 9 à 18 kilos.

  • Le groupe 2/3

Si votre enfant pèse entre 15 et 36 kilos, c’est dans cette catégorie de siège auto qu’il faudra chercher.

Promo Siège auto : les meilleures offres du moment

Review Overview

Top des sièges auto
Summary
5
Mélanie J
Je m'appelle Mélanie, j'ai 26 ans , maman d'une petite fille de 3 ans. Je suis éditrice du site de média libre Mediascope.info.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *